• Merlin l'enchanteur

     

    BONNE IDÉE JE CONTINUE DONC SUITE A CETTE AFFIRMATION

    de toi Merlin
    "Il me semble que cette phrase de toi soit tout un vers en lui-même "

    Citation de la phrase en question avec son développement poétique

    « Ah que non j'aime échanger à défaut d'être aimée!
    Suis une poétesse libre d'expression."

    D'aimer ce que j'écris me comble
    Me donne autant d' amour
    Que je le désire

    Sur une planche de mots
    Se glisse en farandole
    Tous les possibles

    Et j'écume avec une passoire en or
    Le tremblement de ma présence

     

     

    Réponse de Merlin :

     

    La Poésie dans l'âme et dans le stylo

     

    Elle coule comme l'eau de source

     

    Tu l'exprimes aussi facilement

     

    Elle te hante l'âme, mais te guérit

     

    Le vers est ton arme

     

    Le strophe est ton bouclier

     

    Tu les mets ensemble, et te voilà, vainqueur!

     

    Aussi tôt, tu te relèves

     

    Tu as trouvé ta vraie passion

     

    Et même si on ne t'aimait pas, déclamer tu aimes 

     

    Et dans tes vers, librement, tu te proclames

     

    Rebondissement

    Superbe ton poème voila ma réponse....


     

    "Le stylo poète dérapant
    Sur ton dos offert
    Se trouve un domicile fixe.
    Il côtoie la marée du désir et la digue des peurs.
    Il aimerait porter la burqa
    Pour se protéger de ton regard souterrain.
    Il effleure ta rencontre chargée d'aubépine
    Les doigts du ciel se courbent
    Pour le tenir au-dessus de ton destin
    Et survivre à ton corps lointain
    Accroché aux embruns de l'océan
    Et aux minutes parfumés de ton âme

     

    Le soleil chauffe sa couleur.

     

    Est-il noir  se fondant dans ta peau en surface?

     

    Ou bleue écrasant comme l'océan tout sur ses marées?

     

    Le zigzag de son écriture zèbre ta lecture

     

    Attente d'un retour par les ondes de tes mots cadeaux

     

    Pyramide obstruant le présent, ensuquant la chaleur caniculaire.

     

    Le stylo s'étire en bordure de plage dorée.

     

    Sa sensualité s'endort au bonheur des mots pansements.

     

    Ta douleur le quitte.

    Ma douleur prend de l'embonpoint

     



     

    C.Genet

     



     



     



     




    -- 

     

     

     

     

     


  • Commentaires

    1
    etteml
    Vendredi 12 Juin 2015 à 11:02
    Formidable tes écrits !,!, j’ai découvert par hasard le site écriture-peinture.eklablog.com le poéme "merlin l’enchanteur.
    pleine de vie,d’ardeur,de tendresse et d’envie de de dire..... C’est magnifique et plein de toi.
    2
    Mayavril
    Vendredi 12 Juin 2015 à 11:55
    Bienvenue a ton enthousiasme. J ai publie deux recueilsannee 2014.
    J organise un stage d appui creatif 27-31 juillet en chartreuse
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :