• Femme Légère

    A Nadine Saint Martin

     

    Femme légère

     

     

     

    Femme

     

    Papillon éphémère

     

    J'ai aimé te voir aller venir

     

    Hier dans cet univers d'humains

     

    Dont les liens les tiens les nôtres

     

    Aux origines communes 

     

    Où ta mère dernier chaînon n'était plus respirante

     

    Encore lá

     

    Sera toujours lá

     

    Toi la petite fille d autrefois

     

    L'enjouée de sa maman 

     

    Un chemin à toi seul

     

    Conquis par ton âme. 

     

    Ce souffle envolé d'elle, ta mère

     

    Te donnant souffle encore

     

    Et demain, toujours là

     

    Te poussant vers nous te donnant

     

    Avec enthousiasme.

     

     

     

    Je te suis des yeux

     

     Je t'aime d'aller et venir 

     

    Avec mes yeux nous te suivons

     

    Mes yeux sur toi donnant à te voir

     

    Ta fragilité endurante , la notre

     

    Et je t'envoie mes yeux

     

    Avalant tes jeux de tissu blanc

     

    Ta douleur orange

     

    Ton chapeau militant .

     

     

     

    Nous n'irons plus au bois familial

     

    Cueillir les fleurs de l'amour

     

    Éparpillées en tes soeurs et ton frère

     

    Toi ici

     

    A toi à qui je m'adresse

     

    Émue de ta présence blanche orange noire

     

    Aérienne.

     

     

    Mercredi  à Garrigue Saint Eulalie

     

     

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :