• Èternellement

    Éternellement votre obligée

     

    Passer moi la valise du ciel

     

    La cigogne s’envole

     

    Je ne reviendrai plus à votre rencontre

     

    Mon chemin me conduit dans une demeure

     

    Où les murs me confirons leurs ciments meurtris

     

    Enorgueilli par votre silence au nom

     

    Du verbe sacré.

    Ne pas l'user.

    Jouer à Dieu créa le monde.

     

    Insensé vous êtez dans une ronde d'insensibles

     

    Couvrant l'avenir de pervenches aux yeux fatiguées

     

    Je vous laisse terminer votre vie

     

    Sur l'autel de votre avenir.

     


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :