• Boite de nuit Da Vicci

    Boite de nuit Da Vicci



    Rejetés comme des chiens à la rue de la boite de nuit
      Mains dans les poches et  pieds dans les chaussures
     Sans pouvoir nous aimer
     Nous étions des villes perdues
     Sans retour possible
     Vers plus de tendresse
     Nous n'étions plus que parcelles

    Incertaines de demain
     Nous étions des matelots sans bateau
     Sans eau sucrée
     Nous n'étions plus
     Que désarticulations et démembrements
     Jetés en pâture à nos mauvais démons
     Haine et colère
     Défragmentation élémentaire
     Absence à nous tous.
     

    Boite de nuit Da Vicci

    Des chiens de rue
      mains dans les poches  pieds dans les chaussures
     Plus le pouvoir de  nous aimer
     Nous étions des continents  ensevelis
     Au retour impossible
      La tendresse s'est oubliée
    Losanges désarticulés
     Devenus flottants
      Soudards sans lois
    Nous n'étions plus
     Que des inconnus entre nous
     Glacés d'effroi
     Soumis au jugement d'un homme payé
    Au refus de passage
     Déshérence
      A nous tous désespérance.


  • Commentaires

    1
    Samedi 7 Mars 2015 à 13:52

    la colère s'agrippe aux branches des solitudes d'^etre soi, un soir où tout part en vrille....

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :