•  

    Langage d'autiste

     

     

    Toi image

     

    m'habite encore

     

     

    Toi parti toi manque à moi

     

    Mantra consolateur

     

    toi manque à moi

    berceuse

     

    lettre moi

     

    l'être néant

     

    lettre manque à moi

     

    toujours

     

    suis femme-lettre à poster

     

    sans destinataire

     

    toi abandonne moi

     

    toi manque à moi

     

    toi dire que je suis insupportable

     

    moi sans paratonnerre

     

    quand la foudre du rejet, ton rejet s'abat

     

    grillée comme toast

     

    toi parti

     

    toi manque à moi

     

    peux plus revenir vers toi

     

    n'existe plus

    proscrite

     

    attends ta permission

     

    quand toi tu reviens

     

    toi manque à moi

     

    c'est tellement vrai

     

    que cela me console

     

    peux te parler quand je te quitte

    seulement quand je m'en vais

     

    je reprends ma parole de liberté

    je renais.

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    A Essenine 

     

     

     

    Bonjour Essenine

     

     

     

     

     

    « ….. à tout aimer et ne désirer rien...... »

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Feuille d'or

     

    Sur feuille blanche

     

    La verte soirée

     

    Secoue ses plumes

     

     

     

    La route jaune

     

    Serpente en France bleue

     

     

     

    La blancheur du prunier

     

    Ensemence la vierge

     

     

     

    L'eau grise

     

    En ombre indigo

     

    Suit les troupeaux d'oranges

     

     

     

    Le noir d'effroi

     

    Enlace l'or de la maison

     

     

     

    Le cuivre du bouton de pissenlit

     

    S'éparpille dans ta disparition

     

     

     

    Toute tête rose

     

    Doit fuir sans se retourner

     

    Pour éviter le danger d'aimer

     

     

     

     

     

     

     

    Mayavril

     

    2013

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • Le rire est une lame d'épée

    qui coupe la mauvaise humeur

    Le rire est insoumis

    Il retourne toutes les descentes vers la montée

    Il ne se laisse saisir par aucune main

    ni aucun amour

    Il tempête dans un verre d'eau

    Il donne le vertige en se lâchant dans l'improvisation

    Il monte allégrement à plus de 8000 mètres

    et nous y laisse sans piolet ni corde pour redescendre

    Sans guide

    Sa direction lui est inconnue

    Il traverse la terre sans se soucier des points cardinaux

     

    Mon lutin ne prend rien au sérieux

    même si mon chagrin est grand.

    Rire et chagrin frères jumeaux s'épaulent

    Excentriques ils ne se quittent jamais.

     

    Mayavril

     


    votre commentaire
  • Oubli

    La haine en chaussette

    S'enroule autour

    De mon cou de cygne

    Me serrant jusqu'à oublier

    De respirer

     

    Dans le ciel moutonnant

    En cigogne de retour au pays natal

    j' oublie de descendre

    Pour me poser en terre d'Alsace

     

    En mie de pain

    Le matin

    Dans le bol de lait

    J'oublie de remonter en surface

     

    Je suis oubli

    D'origine, de race, de couleur, de religion

    De sexe, d'age.

    Je suis oubli en amour

    Sans fin.


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique